Auxilliaires administratives : 30/09/10, journée d'action

Publié le par FCPE du groupe scolaire Chanfreau

La dépêche du 28/09/10

Postes d'auxiliaires administratives supprimés : les parents de l'école Henri Chanfreau se mobilisent

 

La nouvelle est tombée une semaine après la rentrée. L'Inspection Académique de Haute-Garonne a décidé de ne pas renouveler les contrats des auxiliaires administratives scolaires dans notre département. A l'école Henri Chanfreau de Carbonne, ils prendront fin le 30 septembre.

Pour les parents d'élèves, cette situation est préoccupante et inacceptable. Sous l'impulsion de l'association des parents d'élèves FCPE, une pétition vient de rassembler plus de 450 signatures, et une occupation symbolique des deux écoles est prévue jeudi 30 septembre.

 

 

L'école primaire de Carbonne compte 17 classes en élémentaire, 8 en maternelle, et 1 poste d'assistante administrative par école. C'est l'une des plus grosses du département. A titre de comparaison, les établissements de taille comparable dans le secondaire ont un taux d'encadrement généralement quatre fois supérieur. Pourtant, comme partout ailleurs, l'Inspection académique a décidé de ne pas renouveler les contrats des deux auxiliaires administratives (Mmes Poulain et Achilli), et l'a fait savoir quelques jours après la rentrée, prenant tout le monde de court.

L'auxiliaire administrative, c'est la personne qui, notamment :

- Contrôle la présence des élèves et prévient les parents en cas d'absence,

- Accueille les visiteurs et réceptionne les appels téléphoniques,

- Assure le suivi des enfants qui nécessitent une prise en charge extérieure (orthophonie, rééducation…),

- Gère la bibliothèque,

- Contribue au bon fonctionnement de l'école par le suivi des courriers, des listes et des fichiers d'élèves, l'affichage des informations...

 

Face à cette suppression annoncée de postes fondamentaux dans le fonctionnement de l'école, l'association de parents d'élèves FCPE Chanfreau a décidé de mobiliser les parents, et d'alerter les élus. Une pétition a circulé. Un rendez-vous a été demandé à l'inspection académique pour  remettre les 450 signatures déjà obtenues, et obtenir des explications. Pour l'instant sans réponse.

 

La situation est en effet inquiétante, et ne fait que renforcer le sentiment de dégradation du service public de l'Education déjà mis à mal par la réforme contestée de la suppression des IUFM.

Sans auxiliaire administrative, c'est toute la relation entre l'école, les parents, et les élèves qui se trouve mise en danger : moins de disponibilité, moins de suivi des absences, plus de temps passé aux tâches administratives au détriment de celui consacré aux projets pédagogiques, fermeture de la bibliothèque, pas de contrôle des prises en charge extérieures...

 

Une journée d'action est organisée le 30 septembre pour le maintien des postes des deux auxiliaires administratives de Carbonne. Sans réponse satisfaisante de l'inspection académique, la mobilisation pourrait prendre de l'ampleur. D'autant plus que d'autres écoles du département, également touchées par la mesure, pourraient grossir le mouvement de mécontentement.

Commenter cet article