Les A.V.S

Les auxiliaires de vie scolaire sont au service « d’enfants et d’adolescents présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant » susceptibles d’être scolarisés dans une classe d’un établissement scolaire.

 

Les AVS effectuent des interventions dans la classe définies en concertation avec l’enseignant (aide pour écrire ou manipuler le matériel dont l’élève a besoin) ou en dehors des temps d’enseignement (interclasses, repas, ...).

 

L’attribution d’un AVS à un élève peut être envisagée - quelle que soit la nature de son handicap et quel que soit le niveau d’enseignement - dès lors qu’un examen approfondi de sa situation fait apparaître le besoin, pour une durée déterminée, d’une aide humaine apportée dans le cadre de la vie scolaire quotidienne, en vue d’optimiser son autonomie dans les apprentissages, de faciliter sa participation aux activités collectives et aux relations interindividuelles et d’assurer son installation dans les conditions optimales de sécurité et de confort.

 

Les auxiliaires de vie scolaire interviennent à titre principal pendant le temps scolaire, mais aussi dans les activités péri-scolaires (cantine, garderie, ...) qui sont une condition de possibilité de la scolarité. Ils ne peuvent intervenir au domicile de l’élève. Les prescriptions d’aide relèvent désormais de la compétence de la CDA (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées). La décision est prise dans le cadre du PPS (Projet personnalisé de scolarisation).

 

La famille ou l’école qui souhaite que l’enfant bénéficie de la présence d’un assistant d’éducation doit donc en adresser la demande au directeur de la MDPH (Maison départementale des Personnes handicapées) avec l’avis motivé de l’équipe éducative (réunie sous la responsabilité du directeur de l’école).

 

Un coordonnateur départemental du service des AVS est désigné dans chaque département et a pour mission de gérer l’organisation du travail des AVS.

 


 

Textes de référence

Loi n°2003-400 du 30 avril 2003
Décret n° 2003-484 du 6 juin 2003
Circulaire 2003-0093 du 11juin 2003
Circulaire 2004-117 du 15 juillet 2004